Donneur-la-roue

(Billet bientôt avec photos)

Les garçons les ont conviées sur leur chantier.

Bien mal leur en a pris : Yaka et Fokil se sont senties investies d’une mission d’ architecte et leur première question (en choeur) en est révélatrice : « mais où est la porte ? »

Elles n’ont pas compris la structure en nid de tisserin (avec entrée en dessous). Mais, si elles voient la cabane achevée, elles se targueront d’en être les conceptrices. Le créole dit « donneur-la-roue » et  Lafontaine « mouche du coche ».

Dans un chemin montant, sablonneux, malaisé,
Et de tous les côtés au Soleil exposé,
Six forts chevaux tiraient un Coche.
Femmes, Moine, vieillards, tout était descendu.
L’attelage suait, soufflait, était rendu.
Une Mouche survient, et des chevaux s’approche ;
Prétend les animer par son bourdonnement ;
Pique l’un, pique l’autre, et pense à tout moment
Qu’elle fait aller la machine,
S’assied sur le timon, sur le nez du Cocher ;
Aussitôt que le char chemine,
Et qu’elle voit les gens marcher,
Elle s’en attribue uniquement la gloire ;
Va, vient, fait l’empressée ; il semble que ce soit
Un Sergent de bataille allant en chaque endroit
Faire avancer ses gens, et hâter la victoire.
La Mouche en ce commun besoin
Se plaint qu’elle agit seule, et qu’elle a tout le soin ;
Qu’aucun n’aide aux chevaux à se tirer d’affaire.
Le Moine disait son Bréviaire ;
Il prenait bien son temps ! Une femme chantait ;
C’était bien de chansons qu’alors il s’agissait !
Dame Mouche s’en va chanter à leurs oreilles,
Et fait cent sottises pareilles.
Après bien du travail le Coche arrive au haut.
Respirons maintenant, dit la Mouche aussitôt :
J’ai tant fait que nos gens sont enfin dans la plaine.
Ca, Messieurs les Chevaux, payez-moi de ma peine.

Ainsi certaines gens, faisant les empressés,
S’introduisent dans les affaires :
Ils font partout les nécessaires,
Et, partout importuns, devraient être chassés.

 

Une réponse à “Donneur-la-roue”

  1. Chantoune dit :

    Reste juste à définir qui est qui : Yaka ou Fokil ?
    Nous en débattrons Rolande et moi très prochainement….
    En ce qui concerne le suivi des travaux, mon patron vient tout juste de m’offrir une formation : « chef de projet », je suis au top !!!!
    Si on pouvait juste attendre l’été pour le début des travaux ;-) , j’ai déjà en vue de recruter une précieuse collboratrice ( sa in gaillard tantine sa) qui sera dans la place et pourra superviser le tout !!!!
    Allez les gars au boulot ! tout droit être prêt pour le passage du père Noël ….Pensez à agrandir l’entrée… le bougg y gan pas passé là

Laisser un commentaire