Non, je n’irai plus chez Tonton Yannis !

« Je te défendrai d’aller chez Tonton Yannis, tu as vu, tu es laid ! », me dit Clem lorsque je rentre de la Montagne le crâne aussi lisse qu’ un galet-la-rivière.

Quelques jours plus tard, on arrive à Fréjorgues. J’ai le coeur qui bat un peu plus fort que d’hab, les mains légèrement moites :  Sof est là, derrière la salle des tapis à bagages.

J’ai laissé à la Réunion les yeux tendres de ma maman, j’attends maintenant les yeux de Chimène. Et lorsque je surgis dans le hall de l’ aérogare, je prends de plein fouet un regard réprobateur, puis un regard fuyant au moment du bisou. « Ah non, on dirait un condamné.’ me lance-t-elle. Welcome back !

Une réponse à “Non, je n’irai plus chez Tonton Yannis !”

  1. chantoune dit :

    on t’avais prévenu : t’as de la chance, t’as pu rentrer chez toi…
    Allez un peu d’huile prodigieuse et hop …Sof va trouver tellement doux que ça vous permettra d’attendre la repousse sereinement ;-)

Laisser un commentaire