Des larmes et des larmes

J’allume autour de 20h le poste de télévision pour regarder la natation aux JO.

Je tombe sur le JT de France 2. Les parents du garçon de 11 ans fauché à La Ciotat par un chauffard sont en gros plan à l’écran, abasourdis et en pleurs.

Ces larmes ont-elles une valeur informative ? Le télespectateur n’est-il pas assez cérébral pour imaginer la douleur dans de telles circonstances ?

Je zappe illico sur la 3. Ce sont les larmes de Flessel.

Une réponse à “Des larmes et des larmes”

  1. chantoune dit :

    Merci Dom, tu viens de me conforter dans ma décision de ne pas re-brancher la télévison….
    La radio suffit amplement pour entendre les voisins s’exprimer sur le coté « injuste  » ou sur le « qui aurait pu penser ça de lui, il semblait tellement gentil »
    Quant à la télévison, elle est un écran pour visionner les films , ou pour aller choisir les bonnes émissions via « TV à la demande » et m’éviter de subir toutes leurs C….. Seul regret : Arte ne fait pas partie du programme TV à la demande ….
    Pour ce qui est du coté « cérébral » du téléspectacteur…je connais ton avis …..nous avons le même ;-)

Laisser un commentaire