Archive pour août 2012

Homme féministe

Jeudi 2 août 2012

Chez nous, c’est Sof qui bosse le plus, qui gagne le plus, qui sort le plus, qui boit le plus…et qui change les ampoules grillées. Pas de quoi fouetter une chatte ! Je suis un homme (plutôt) (pro)-féministe.

Je ne suis pas galant. La galanterie ? Invention de l’homme dans un monde d’hommes. Si je te tiens la porte pour entrer, c’ est pour te reluquer le cul et pour que tu sois plus vite arrivée à la cuisine. Malgré cette démonstration grotesque, on perçoit un relent machiste dans certains codes de la galanterie ; dans le coup de la porte par exemple, en filigrane, il y a incontestablement la dichotomie actif-passif et dominant-dominé.

Dans ce billet super bien écrit, le blogueur voit dans l’oxymore « homme féministe » une posture d’hommes « peu assurés sur le terrain de la séduction ».  L’idée : je ne serre pas frontalement les nanas en prédateur, mais j’aborde masqué, de l’intérieur,  »par la bande ». Le credo : je biaise donc je baise.

On discute de ça avec Renaud (et pourquoi pas les hommes d’abord ?), Mimi et Sof. Après mon exposé sur la galanterie, j’affime que c’est pas gagné pour moi : j’ai pas pécho.

 

 

Tout vient à point à qui sait attendre

Mercredi 1 août 2012

On prête à Neil Armstrong un  »good luck Mr Gorsky », prononcé après sa promenade sur la lune au moment de rentrer dans le module. Phrase énigmatique en pleine Guerre Froide. Ce n’est qu’ en 1995 que le célèbre astronaute révèle la signification de son mot sybillin. La maison de la famille Gorsky jouxtait celle de ses parents et, en récupérant un jour une balle de baseball envoyée sous la fenêtre de la chambre des voisins,  le jeune Neil entendit Madame  Gorsky hurler à Monsieur : « tu veux une pipe ? quand le fils des voisins marchera sur la lune ! »

En France, Mme Gorsky aurait dit : « quand les poules auront des dents » ou, à supposer qu’elle connût B. Pivot, « quand les coquecigrues voleront en escadrilles ».