Homme féministe

Chez nous, c’est Sof qui bosse le plus, qui gagne le plus, qui sort le plus, qui boit le plus…et qui change les ampoules grillées. Pas de quoi fouetter une chatte ! Je suis un homme (plutôt) (pro)-féministe.

Je ne suis pas galant. La galanterie ? Invention de l’homme dans un monde d’hommes. Si je te tiens la porte pour entrer, c’ est pour te reluquer le cul et pour que tu sois plus vite arrivée à la cuisine. Malgré cette démonstration grotesque, on perçoit un relent machiste dans certains codes de la galanterie ; dans le coup de la porte par exemple, en filigrane, il y a incontestablement la dichotomie actif-passif et dominant-dominé.

Dans ce billet super bien écrit, le blogueur voit dans l’oxymore « homme féministe » une posture d’hommes « peu assurés sur le terrain de la séduction ».  L’idée : je ne serre pas frontalement les nanas en prédateur, mais j’aborde masqué, de l’intérieur,  »par la bande ». Le credo : je biaise donc je baise.

On discute de ça avec Renaud (et pourquoi pas les hommes d’abord ?), Mimi et Sof. Après mon exposé sur la galanterie, j’affime que c’est pas gagné pour moi : j’ai pas pécho.

 

 

Une réponse à “Homme féministe”

  1. Chantoune dit :

    Tu m’étonnes, que t’as pas pécho ;-) En même temps, chuis pas sûre que Renaud (avec tout le respect que j’ai pour lui) soit le meilleur avis à consulter …Cyrilou, eut été plus performant en la matière, mais bon là il est chez Pedro pour une étude approfondie des « femmes au bord de la crise de nerfs », en « talons aiguilles » et qui sait s’il va pècho lui…sur un malentendu, peut être que certaines …. »volver  »
    En attendant son retour, Dom, une (re) lecture de l’excellent « Deuxième sexe » de Simone
    s’impose…après ce que je viens de lire, ne dis pas que tu n’ as pas le temps : 2 volumes de 500 pages, c’est rien…Pense à Jean Saul Partre (selon Boris Vian) le brave a vécu la version « live »,
    allez Go !!!!

Laisser un commentaire