Femmes du jour

C’est le 400ème anniversaire de la naissance de Le Nôtre, mais ce sont des contemporains du jardinier que je rencontre aujourd’hui dans la biographie de Claude Pasteur consacrée à « La princesse Palatine » :

Femmes du jour palatine

  1. Elizabeth-Charlotte de Bavière, la princesse Palatine ou « la bonne grosse Allemande »
  2. son mari Philippe duc d’Orléans, frère de Louis XIV, PD comme un phoque
  3. son ennemie jurée, Mme de Maintenon qu’elle surnomme, entre autres épithètes injurieuses,  »la vieille guenon » : favorite du roi qui supplante Mme de Montespan et qui devient même son épouse par un mariage clandestin après la mort de la reine Marie-Thérèse,
  4. le confesseur du roi, le père La Chaise, surnommé « la chaise de commodité » tant  il louvoie pour ne pas froisser sa majesté lorsque la morale est mise à mal.

La biographie est écrite  à partir de l’abondante correspondance de « Liselotte » avec sa tante et ses amis. Pour avoir une idée de la grossièreté et du franc-parler de la princesse  : http://www.lepoint.fr/c-est-arrive-aujourd-hui/9-octobre-1694-la-princesse-palatine-belle-soeur-de-louis-xiv-n-aime-pas-chier-a-fontainebleau-08-10-2012-1514780_494.php

Journée de la femme exige, c’est une sacrée dame qui a été peu l’objet de toutes mes attentions  : Jeanne Antoinette Poisson,  Mme d’Etiolles par le mariage, puis marquise de Pompadour.

Favorite du roi Louis XV à partir de 1745, elle règne d’abord sur ses sens puis sur son esprit en devenant, lorsque sa beauté s’estompe, « l’amie nécessaire du Roi ». Son ascension fulgurante de la roture à la cour, et son combat permanent pour y rester à cause d’une impossible légitimité, sont décrits avec verve dans la biographie de Evelyne Lever.

On trouve du croustillant dans le livre de Lever. De nombreux détails sur les parties fines à la cour, des passages plus sordides que certains papiers de Voici. L’auteure évoque par exemple des soucis intimes notoires de la Pompadour (pertes blanches et frigidité) chantés dans les « poissonades ».

Un point de détail pour relier le tout : Mme de  Pompadour, née Jeanne Antoinette Poisson, admire le parcours de Mme de Maintenon (née, sans titre, Françoise Scarron ) sous le règne de Louis XIV (60 ans avant sa propre accession à la couche royale de l’arrière-petit-fils du roi Soleil).

Et vous savez quoi ? toutes les deux sont mortes un…15 avril !

2 Réponses à “Femmes du jour”

  1. chantoune dit :

    Pour continuer avec les expressions, et au delà du fait que je trouve étonnant de lire l’ expression « PD comme un phoque » sous ta plume, juste une précision : on devrait en fait écrire PD comme un foc,
    le foc étant une petite voile triangulaire à l’avant du bateau qui prend le vent par l’arrière …. ,
    si le bateau navigue en vent arrière, le foc est alors gonflé avec un vent quasi « avant » , dans ce cas, il est placé de l’autre côté de l’axe longitudinal du bateau par rapport à la grand voile , qui symbolise alors l’hétérosexualité et le foc, l’autre ‘bord’
    Mille millions de mille sabords , promis je n’oublierai pas ton anniv…

  2. deuxoiseaux dit :

    Phoque ? foc ?
    Fuck! tu te foc-alises sur mon orthographe loup-phoque mais comment connaître cette subtilité si on n’est pas à la voile (et à la vapeur ?).

Laisser un commentaire