A propos des soldes

(Raisonnement adapté d’une démonstration de Chamayou sur l’usage du drone)

Le gonze spécialiste du « juste prix », qui passe au crible les sites de ventes en ligne à l’affût de la bonne affaire, fait de façon certaine de bonnes affaires mais, emporté par son élan de possession, peut être confronté à son insu à quelques contradictions.

« J’ai bénéficié d’une grosse réduction pour chacun de mes achats, t’imagines même pas ce que j’ai économisé. » C’est trop vite oublier que la comparaison avec un achat moins réfléchi et donc moins favorable est assujettie à la conditionnelle  « si je fais le dit achat ». Or, précisément, le prix de l’article non soldé peut être prohibitif et rédhibitoire . Ainsi, la dépense n’est pas plus basse que ce qu’elle aurait été s’il n’y avait pas eu de réduction puisque, dans ce cas, la dépense serait nulle ! Certains produits nécessaires ne cessent-ils pas  de l’être lorsque leur acquisition est impossible à moindre coût ?

Secundo, la pratique d’optimisation se révèle parfois contre-productive ; Qui n’a pas acheté deux modèles de pompes parce que la réduction faite sur la première paire couvre en partie- et c’est bien là que le bât blesse- le prix de la seconde ? L’étiquette « solde » rend l’achat plus acceptable psychologiquement, l’acquisition plus fréquente mais, au final, la dépense se fait plus lourde sur le mode cumulatif.

2 Réponses à “A propos des soldes”

  1. Chantoune dit :

    Ah, t’es bien un mec Dom, tu crois qu’on se pose toutes ses questions devant une paire de Louboutin soldées à 300 € toi ???
    On SAIT qu’on fait une affaire alors on en prend 2 et pis c’est tout ;-)
    Arreteuuuuuuuuu

Laisser un commentaire