Bac Philo

Elsa passe le bac, série S (comme scientifique), mais elle se destine à un cursus artistique.

Avec sa culture et sa fibre littéraire, elle a peut-être choisi lundi (épreuve de philo) le sujet : l’artiste est-il maître de son oeuvre ?

En vrac, ce que j’aurais essayé de caser poussivement (j’aurais souffert pour illustrer !)  :

1 ) Maîtrise à la conception ?

Maîtrise des techniques, des outils (peinture, cinéma, instruments et voix…) mais, dans une création, plein de choses qui ne sont pas du ressort de la technique, qui relèvent de l’émotion, des sensations, de l’instant s’imposent en partie à l’artiste. D’ailleurs, production à l’instant t différente a priori de ce qui serait créé à t+epsilon (cf les séries).

« Maître de son oeuvre » sous-entend « contrôle total ». Or,

  1. Rôle parfois d’éléments extérieurs sur lesquels on n’a aucune prise : lumière pour le peintre/photographe (cf impressionnisme)…
  2. Importance des tranches de vie : rencontre amoureuse/rupture, naissance/décès d’un proche, périodes de Picasso…
  3. Oeuvre souvent dépendante de courants, de mode (artiste prisonnier de son époque ?). Et même si l’artiste est précurseur d’un quelconque mouvement et rompt donc avec les codes en vigueur, il s’agit souvent d’une réaction à un courant en vogue.
  4. Artiste officiel d’un régime autoritaire : productions sur commande et donc message imposé, Vs artiste engagé

2) Maîtrise après réalisation ?

L’oeuvre vit, indépendamment de l’artiste : pas de contrôle sur l’interprétation, sur la réception par le public, sur l’impact, sur la valeur marchande…

Par ailleurs, oeuvre au delà de l’artiste : artiste disparaît, oeuvre survit (parfois célébrité/reconnaissance posthume).

3) L’oeuvre est-elle sa propriété ?

téléchargement +  oeuvres revisitées/parodiées/plagiées et donc en partie dans le domaine public.

4) « Renversement » du rapport de force : oeuvre envahissante qui mange/ronge l’artiste, artiste qui devient esclave (au service de l’oeuvre), qui devient fou, qui abandonne femme et enfants (Gauguin)…

 

 

 

 

Laisser un commentaire