Madrid

On a considéré le carré ibérique puis on a tracé avec soin les diagonales sur la carte. A leur intersection, au centre de la péninsule, est la cible : Madrid.

On a épluché fiévreusement le guide de voyage, élaboré des plans après avoir zoomé sur l’objectif avec Google Earth et Google Street.

Madrid1

On espère être maintenant à la hauteur pour l’assaut.

Prêt à franchir le Rubicon en espérant que le Manzanares (petite rivière qui traverse Madrid) ne soit pas la Bérézina.

En tout cas, pas de massacres façon Napoléon au programme

1808Tres  (Fusillades du 3 mai, Goya)

ni d’horreurs sauce hitlérienne

guernica (Guernica, Picasso)

On veut simplement apprivoiser l’ours de la puerta del sol,

Embleme de Madrid (El oso y madrono)

et effeuiller la belle

majavetue

 

pour qu’elle se dévoile.

majanue (Les majas de Goya)

On ne veut surtout pas mettre Madrid à genoux. On sera aussi généreux et magnanime que Spinola face au vaincu hollandais Justin de Nassau lors de la reddition de Breda (Velazquez). On  veut juste que Madrid livre sa clé.

breda

Pour l’instant, ce n’est qu’un rêve.

salvador-dali-reve-christophe-colomb (Le rêve de C. Colomb, Dali)

Vivement Noël !

Laisser un commentaire