Colonie de vacances

Après le feuilleton à tiroirs « La Grèce et ses créanciers », deux mots sur le scenario-assomoir de « la Grèce et ses vacanciers. »

Gontran : 4, Hérand : 4, Jullien : 4, Bouvier : 3 et Hoareau : 4. Les 19 membres de l’Eurogroupe Heureux-Groupe ont eu dès janvier 2015 la délicate mission de fixer le cap en vue du séjour estival. Canaries ? Andalousie ? Miami ? Ibiza ?

La décision est censée être prise à la majorité mais constatant la stérilité des débats lors des sommets, certains regrettent

  1. l’absence d’un 49-3 dans les textes permettant à Marie (principale meneuse) d’imposer son choix,
  2. ou le non-usage d’un cavalier législatif, introduit par exemple en juin lors du projet WE-Camping-ALUNA.

Notre organisation est à l’image du parlement grec, la Vouli à vau-l’eau.
Guillaume a failli boire le Puech-Haut jusqu’à la lie alors que Marie, renouvelant sans cesse les dossiers auprès des agences de voyages, est face à un tonneau des Danaïdes.

A chaque fois qu’on pense l’histoire terminée, elle resurgit comme l’Hydre de Lerne.

Aussi, le grenelle « Avion-Logement » est passé à deux doigts d’accoucher d’une souris. Alors que la motivation des troupes s’é-Rhodes, Marie craint que les vacances en groupe ne soient renvoyées aux calendes grecques.

verslagrece

Il faut trancher, on est trop mi figue(ras)-mi raisin de Corinthe. Aussi, Marie dé-Grèce la longue liste des destinations possibles et elle dé-Crète un referendum en ces termes : Lloret-de-mar, « partez oui ou Parthénon » ?

Dom préfère Podemos à Papadémos, la paella à la moussaka. Guigui, qui ne cherche pas « noon Athènes at ten » lui apporte son soutien. En plus, c’est Air-Audi qui assurerait l’acheminement. A deux, ils font campagne pour le OUI et tentent de faire « Uber-ir » leurs camarades, insistant sur le caractère Crète-in du NON dans un contexte de Grexit.

En vain. La décision des urnes est des-Troïka : non (oxi en grec) à Lloret. Et va pour la Crète. Sof exulte avec ce séjour au label héllène et pour Dom c’est un drachme puisqu’il s’en prend plein la poire mis-héllène.

« L’oxi gêne » et c’est l’asphyxie pour le Guigui aérodromophobe. Le pire est (« Pirée ») là car voler au dessus de ce coin de mer maudit réveille le spectre de Icare. what do I care ? pour les partisans du non, what did Icare ? pour Guigui.

La faute à Syriza Cyril-ça qui sans doute prend son pied : séjour dans la botte italienne en mai, alors pourquoi pas « le talon d’Achille de l’Europe » en août ?

Sacré « Non de Zeus« .

PS : reprise de divers gros titres (Libération, Canard Enchaîné…) après le referendum grec du 5 juillet

 

 

 

 

4 Réponses à “Colonie de vacances”

  1. Chantoune dit :

    ho ho ho j’adorrrrrre .
    la Crête ? bon pour les tits coqs ça !!!!!

  2. Dominique dit :

    coqs la kour somment !

  3. gui dit l'ours daluna dit :

    Bravo mon DOM,
    1ère fois que je vais sur ton blog puisque mes AM sont plutôt calme…
    et je me suis régalé…
    j’en ai lu pour l’instant 5…mais je compte bien rattraper mon retard…
    j’ai hâte le retour de Crète et de ton post sur ton blog…

  4. Dominique dit :

    Merci Guigui, ton commentaire flatte l’ego mais met aussi la pression. A plus mon poulet, je veux dire … mon ours

Laisser un commentaire