Y-a-t-il un pilote dans l’avion ?

L’arrivée des Alunés à l’aéroport de Lyon-St-Exupéry n’est pas de nature à rassurer les aérodromophobes du groupe qui pourront légitimement hurler au complot. L’amas de ferraille de son architecture

tete

évoque plus l’aile du MH370 retrouvée sur les côtes réunionnaises

aile

que la tête d’oiseau que certains prétendent voir. Par ailleurs, la grosse enseigne Terminal 2 en lettres rouges

terminal

interroge : terminal ? faut-il entendre stade terminal, ultime voyage, fin de vie ?

1) Guigui est méconnaissable avant le décollage.
D’habitude loquace, exubérant et boute en train, il est étrangement silencieux, ce qui fait dire aux plus éminents linguistes l’apparition imminente d’une nouvelle expression : « être discret comme Guigui au milieu d’un couloir aérien ».

Guigui, d’habitude aimable, accepte un briquet MHSC que lui offre Tom et le glisse fissa dans la poche. Sans un mot gentil, pas même un filet de sourire. So chocking ! Tom lui fait payer sa grossièreté en le battant en 1/2 finale du tournoi de ping-pong.

Guigui n’est pas dans son assiette et il fait de l’huile (d’olive ?), comme en témoignent les larges auré-oils sur son polo rose sous les aisselles. Même s’il serre les fesses, on imagine aussi des traces d’huile sur son fond de culotte, appelées fesse-selles en Grèce (pays du yaourt).

A l’atterrissage en Crête, il applaudit d’abord chaleureusement le pilote et, le poing fermé, laisse échapper un « Yeeesss ! ça part de là ! ». Dès les premières minutes à l’hôtel, il se libère des tensions accumulées au cours du vol. Pour cela, ll enfile des lunettes de natation et « speedy-gonzalesse » sur quelques longueurs. Enfin déchargé, Guigui dérive et échoue sur la petite plage de la piscine. Guigui est apaisé, rien à voir avec Alex victime 2 jours après d’un malaise vagal suite à un 25 m nage libre foudroyant.

Guigui à fleur de peau, à fleur de cheveu évacue les résidus de stress en tresse :

tresse

2) Mimi dont la lucidité est entravée par une intraveineuse de Lexomil navigue entre deux eaux, entre le 0 et le 1, entre le On et le Off. Aussi, lorsque les Alunés prennent au r-d-c l’ascenseur du Terminal 2 pour atteindre les portes d’embarquement du niveau 1, Mimi s’interroge à voix haute : « j’appuie sur lequel ? le 0 ou le 1 ? »

3) Bien que shootée à la spasmine, Stef ne peut réprimer des gestes désordonnés et elle devient un instant entarteuse, au grand dam d’Alex en BHL.

4) Quant à Carine, un seul mot : la classe. Flippée, oui, tétanisée aussi. Oui « mais avec élégance ! »

2 Réponses à “Y-a-t-il un pilote dans l’avion ?”

  1. Gui gui dit :

    mon cher dom,
    J’ai lu avec délectation les chapitres 1,2,3et4 de notre escapade crétoise…et une nouvelle fois tu m’as régalé…
    Je me languis les prochains chapitres…ta vision certes très personnel est à la fois drôle et réaliste…
    Je suis sur que si j’avais eu un prof comme toi j’aurai adore les maths…
    En revanche je te dois une petite faute (à moins que cela soit un jeu de mots non compris)
    C’est Knossos et non cnossos…

  2. Dominique dit :

    Merci Guigui pour tous ces compliments. Ta lecture attentive m’a K-C !

Laisser un commentaire