Compétition ou mutualisme ?

Si la théorie d’un savant peut échapper à ses contemporains parce qu’elle est trop révolutionnaire pour des esprits alentour pas assez matures, le savant lui n’échappe pas à son époque : ses idées naissent dans un contexte sociétal auquel elles sont -quelles que soient leur puissance et leur originalité -  fortement reliées.

Ce n’est pas un hasard si, de façon symétrique et à un demi-siècle d’écart,

  1. la sélection naturelle de Darwin (mécanisme qui explique l’évolution) prend forme en Angleterre, en pleine révolution industrielle et au moment de l’émergence du libéralisme économique ;
  2. le concept de mutualisme en biologie se dessine chez des penseurs (russes et francophones) plus à gauche, de sympathies socialistes.

D’un côté, le combat pour la survie, la persistance du plus apte, la compétition, le parasitisme ou la prédation. « Le transfert, de la société à la nature vivante, de la théorie de la guerre de tous contre tous et de la théorie bourgeoise de la concurrence ».  De l’autre, la coopération, l’association, l’entraide, le donnant-donnant. « Un avatar d’une pensée philosophique et politique qui croit à la solidarité et à l’altruisme. »

Quand on observe, en cette période électorale, les interactions entre islamistes et islamophobes, la première image qui vient naturellement est celle d’une compétition entre deux groupes antagonistes. Pourtant, d’un côté, les attentats terroristes constituent une aubaine pour un FN anti-immigration et sécuritaire.

EIFN

De l’autre, Daech espère, avec une montée en puissance du FN, un repli des musulmans sur eux-même conduisant à la hijra ou à la tentation de l’attentat ; ce qui accentuerait le climat d’insécurité et bouclerait le cercle vicieux.

FNEI

Des discours en surface antinomiques qui se légitiment réciproquement et qui parfois convergent. C’est du mutualisme, c-à-d interaction inter-espèces à bénéfices réciproques.

Jean-Marie a inventé le mot-valise UMPS pour dénoncer le caractère interchangeable des deux partis-phares français, on propose le néologisme EIFN pour désigner cette symbiose contre-intuitive pour ne pas dire contre-nature.

 

 

 

 

Une réponse à “Compétition ou mutualisme ?”

  1. 010446g dit :

    juste!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Montée des marches et critiques jalouses

Laisser un commentaire