Un lien et une liaison

Il n’y a plus d’espace sur le blog Deux oiseaux.

La suite sur Deux zoiseaux

Et pour la nouvelle aventure, malgré moi, une légère angoisse, la peur de la feuille blanche. Preuve d’un orgueil sournois. Comme si j’étais attendu !

Laisser un commentaire